8 bonnes raisons de voyager seul

L’année 2014 fut pour moi une année charnière ; je suis parti à l’aventure (et je t’explique dans l’article « Partir à l’aventure à 20 ans et pourquoi pas ? » pourquoi c’est plutôt cool de le faire à vingt ans), et depuis, j’ai expérimenté tellement de choses…

Je me suis simplement posé, l’autre fois, le temps de vous lister les plus belles raisons qui, selon moi, font d’un voyage en solitaire une expérience optimisée.

J’ai ainsi remarqué que cela présente huit avantages majeurs, d’être seul en voyage.

1 – Les rencontres sont multipliées.

Effectivement, je me suis aperçu que lorsque l’on voyage seul, on explore mieux son environnement. C’est bien évidemment propice à la multiplication des rencontres, et croyez-moi, c’est top !

Partir seul, ça fait peur, comme ça. Ce n’est pas forcément évident. Et pourtant, cela attire plus facilement l’autochtone qui justement aura moins peur de s’adresser à vous qu’à un groupe d’individus. S’il vous sent bien, si vous êtes accessible et respectueux, alors les portes s’ouvriront à vous plus facilement.

Et puis justement il s’intéressera à vous, et vous seul, car vous représentez à ces yeux un pays qu’il ne connaît peut-être pas, un véritable mystère, une curiosité palpable plus facile à approcher.

Ça ne vous donne pas envie ?

2 – Il est plus facile de faire ce que l’on souhaite.

Le plus génial dans un voyage en solo, c’est aussi l’absence de négociation avec autrui. Pas de compromis à faire, car il faut bien se le dire, c’est généralement ce que l’on finit par faire lorsque l’on est plusieurs à vouloir des choses différentes.

Je trouve que cela évite une perte de temps et d’énergie le long du chemin.

Pas de frustration parce que quelque chose vous intéresse et pas les autres. Non… Il suffit juste d’ouvrir ses yeux, d’écouter ses envies et de les suivre. Voilà tout ! On ne peut pas faire plus simple…

3 – On reste maître de ses différentes destinations.

Finalement, c’est comme si vous pilotiez librement votre destin, le long de cette route à explorer et que la voiture qui vous y emmène, c’est vous et vous seul.

Je vous assure ! On se retrouve complètement libre de choisir où aller, comment y aller et pourquoi y aller. Son chemin n’est pas altéré par l’envie et le besoin de quelqu’un d’autre.

Voyager seul, c’est finalement faire de ce périple, un voyage qui nous ressemble. Et puis c’est tout !

4 – Mieux réfléchir sur soi-même.

Par moment, je me dis que c’est décidemment la plus belle et la plus efficace des thérapies modernes qui puisse exister. On prend du recul sur sa vie. On laisse les gens qui nous connaissent un instant pour certainement mieux les retrouver (ou pas).

En fait, c’est souvent en prenant de la distance que l’on se rend compte de choses sur soi-même ; de ses erreurs, des chemins que l’on a emprunté sans qu’on le veuille vraiment, mais aussi et surtout de ses possibilités et de ses capacités.

On se rend alors mieux compte de ce que l’on est capable de faire et de ses limites, de ce qui fait de nous une personnalité à part entière et concrètement, cela aide à répondre à cette fameuse question existentielle ; Qui suis-je réellement?

5 – Vaincre sa timidité !

Je vous assure que la vie et les autres nous poussent parfois dans nos retranchements les plus sombres. Mais lorsque l’on voyage seul, on ne peut plus compter que sur soi-même. C’est plutôt difficile de se cacher. Impossible de se placer en arrière-plan comme lorsque l’on est en groupe.

Non, voyager seul ne laisse pas de place à la timidité. La route et les rencontres vous obligent à aller de l’avant, vers les autres, et bien souvent, à extérioriser vos sentiments.

Je vous le dis et vous le répète, c’est la plus belle des thérapies que je connaisse.

6 – Outrepasser la barrière de la langue.

Quand on voyage à plusieurs, on fait moins d’effort de langage et de compréhension des autres que lorsque l’on est seul. En groupe, on n’explore pas les choses de la même façon.

Il n’y a pas le choix, lorsque les autres ne sont pas là, on expérimente tout type de langage et on communique par les mots, par le corps, par les gestes… On se fait comprendre comme on peut, selon ses capacités, et c’est là tout le secret de la communication.

J’avoue que je ne suis pas un as en Anglais, pour l’instant. Mais je compte bien m’améliorer et me faire comprendre par tous les moyens possibles pendant mon aventure.

7 – Devenir Indépendant.

Il me semble que, plus encore qu’une thérapie, c’est véritablement l’école de la vie.

Je le dis haut et fort, en espérant que le plus grand nombre m’entendra, car dans un périple solo, on est obligé d’apprendre à manger sainement et efficacement, à subvenir à ses besoins corporels et financiers, et à prendre soin de soi et des autres.

8 – Vaincre ses peurs et devenir intrépide.

Enfin et surtout, on apprend rapidement à vaincre ses peurs.

J’ai remarqué qu’au final, on est souvent influencé par ce que disent les gens et les médias. Notre entourage, comme les autorités d’ailleurs, établissent pour nous une zone de confort que finalement on est amené à dépasser.

Voilà les idées qui me viennent à l’esprit.

Et vous ? Vous voyez d’autres avantages à être seul durant un voyage ?

A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *